La loi sur la formation professionnelle a été votée le 5 mars 2014.

De nombreux objectifs sont visés à travers cette loi :

• Faciliter la transition entre école et entreprise,

• Doter chaque personne d’un Compte Personnel de Formation,

• La possibilité de bénéficier d’un Conseil en Evolution Professionnelle,

• La décentralisation.

Cette loi est une opportunité, pour chacun, d’exercer son droit à la formation tout au long de la vie. Je me félicite qu’à travers Défi métiers, l’Etat, la Région et les partenaires sociaux travaillent ensemble pour faire vivre ce droit et favoriser une plus grande complémentarité de leurs interventions.

Dans ce nouveau cadre, la lisibilité de l’offre d’orientation et de formation professionnelle devient un enjeu central et partagé par chacun.

Ce numéro spécial est consacré aux différents points contenus dans la loi avec les témoignages du Ministre d’alors Michel SAPIN, du Vice-Président de la Région Emmanuel MAUREL, des partenaires sociaux.

Les réponses aux questions posées lors du « Rendez-vous de la Formation et de l’Orientation d’Ile-de-France » du 25 février 2014, sur les enjeux de la réforme professionnelle complètent ce dossier.

Dans une région qui compte plus de 16 000 organismes de formation et plus de 800 structures d’orientation, Défi métiers est prêt à relever le challenge d’une simplification et d’une meilleure lisibilité de l’offre de l’orientation et de la formation.

Bonne lecture.

À travers Défi métiers, l’État, la Région et les partenaires sociaux travaillent ensemble pour faire vivre le droit à la formation

Hella Kribi-Romdhane, Présidente de Défi métiers, Conseillère régionaleCe numéro spécial de FranciLiens est consacré aux différents points contenus dans la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l’emploi et à la démocratie sociale, avec les témoignages du ministre du Travail d’alors, Michel Sapin, et du vice-président de la région Ile-de-France, Emmanuel Maurel.