Le centre de la réforme de la formation professionnelle

du 5 mars 2014. Elle vise à mieux armer les salariés, les demandeurs d’emploi et spécifiquement les publics fragiles contre le chômage et pour le maintien dans l’emploi.

Les principales nouveautés de cette réforme permettent de tenir compte de l’évolution du marché du travail et de l’économie (Compte Personnel de Formation, Conseil en Evolution Professionnelle)ainsi qu’un renforcement des dispositifs existants tels que la VAE, la diversification des certifications professionnelles, l’accompagnement de l’acquisition d’un socle de compétences afin de permettre les évolutions et les transitions professionnelles tout au long de la vie.

A travers ces outils, chaque personne pourra bénéficier d’un véritable accompagnement tout au long de sa vie professionnelle et acquérir ou faire reconnaître des compétences utiles. Cette approche ambitieuse, centrée sur la personne et nommée techniquement « sécurisation des parcours professionnels » est en fait le levier essentiel pour consolider le lien entre l’emploi et la formation et pour tenir compte des différentes situations professionnelles inscrites dans une trajectoire de vie.

Je salue la volonté partagée de la Région Ile-de-France, de l’Etat et des Partenaires sociaux de mutualiser leurs moyens pour trouver des solutions concrètes face à ces nombreuses situations d’urgence nées de la crise économique. Leur entente, tant politique qu’opérationnelle est indispensable pour faire réussir l’accès et le maintien dans l’emploi.

Enfin au sommaire de ce numéro…

A l’occasion de la semaine de l’industrie qui a ouvert ses portes en Ile-de-France et dont Défi métiers est partenaire, nous proposons un zoom sur les emplois dans le secteur de l’industrie, les besoins de recrutement des entreprises industrielles et l’entrée des jeunes facilitée dans l’industrie grâce à l’alternance.

Bonne lecture.

 

La sécurisation des parcours professionnels est au centre de la réforme de la formation professionnelle du 5 mars 2014, et au cœur de ce nouveau numéro de FranciLiens à travers un dossier spécial de 16 pages.