IMG_2565

Ce mardi 9 juin 2015, j’ai ouvert la réunion annuelle des directeurs de CFA à la Région Île-de-France. L’apprentissage est une des  compétences premières de la Région Île-de-France et nous y croyons comme une excellente voie de formation initiale avec de bons débouchés.

Le Budget  régional est stable (259,35 millions d’euros contre 259,05 millions d’euros en 2014). La Région consacre 7% de son budget à l’apprentissage. Des efforts importants ont été déployés en 2014 et 2015 pour enrayer la baisse des apprentis, même si la Région Île-de-France subit la plus faible baisse par rapport aux autres régions. Alors qu’en Essonne, le nombre d’apprentis augmente cette année !

En 2015, la Région Île-de-France a financé une campagne de communication massive avec un volet grand public et un volet destinés aux entreprises, tant sur les abris bus, la presse régionale, les radios ainsi que sur Internet. Cette action s’est accompagnée de la mise en place d’un salon en ligne de l’apprentissage cfacile.iledefrance.fr  avec la mobilisation de tous les CFA.

Priorité à la qualité de l’apprentissage : 4 millions d’euros y sont consacrés (travail innovant pour renforcer la confiance des entreprises envers les jeunes et leurs accompagnateurs), former les personnels de CFA, financer les actions innovantes en matière d’apprentissage et renforcer l’accompagnement des 40 CFA engagés dans la démarche EVOA (développement durable).  En 2015, la Région Île-de-France a mis l’accent sur la méthode pro-active et des opérations comme « Film ton job »  ainsi qu’une web tv régionale www.apprentilive.fr. Enfin, les médiateurs de l’apprentissage ont été déployés dans tous les départements pour lutter contre les ruptures.

Ce soutien qualitatif  passe également par l’attention accordée aux conditions matérielles de formation des apprentis. La Région finance des grands projets en investissement, construction ou rénovation lourde de CFA  économes en énergie (INHAC à st Gratien, les CFA de Brétigny et de Rueil Malmaison, un campus des métiers de l’automobile à Guyancourt, un nouveau CFA à Cergy, un nouveau projet pour l’ITESCIA, le CFA de la CMA du 77 à Meaux…) dans le respect des normes environnementales. Elle équipe également les CFA avec des outils et des machines professionnels de pointe et nous accordons une attention toute particulière aux demandes d’équipement numérique des CFA (tablettes bien sûr mais également tableau numériques, logiciels, ordinateurs…)

Un soutien sans faille aux CFA en difficulté : la Région a réagi avec des mesures fortes comme la majoration du barème de financement des formations de niveau V  et IV (CAP, Bac Pro),

Mais aussi par la hausse du coefficient régional de prise en charge de nombreux CFA affichant une fragilité financière ou par le vote de subventions exceptionnelles pour les CFA en situation de crise.

La Région agit pour l’apprentissage !