Jeudi 5 mars dernier, j’ai accompagné Jean-Paul HUCHON dans un centre de formation d’apprentis au cœur de Paris, rue des rosiers, pour visiter cet établissement performant dont la région Ile-de-France est le principal financeur et dont une large opération de rénovation vient d’être réalisée. Mais nous avons aussi fait ce déplacement pour poursuivre les échanges avec ces apprentis et élèves de tous horizons dans le cadre de la démarche de dialogue et de concertation engagée avec les acteurs franciliens de l’éducation et de la formation suite aux évènements dramatiques du 7 janvier dernier.

B_V0RdNWIAAU1wM

Avec le Président de la Région, nous avons pu avoir un échange de très grande qualité avec ces apprentis, notamment sur la question du vivre ensemble. De toutes confessions et aussi sans aucune confession, ils ont chacun pu s’exprimer sur le sens qu’ils donnaient aux évènements, leur vécu collectif au sein de leur communauté scolaire et ce qu’ils attendaient des responsables politiques.

Une expérience à renouveler tant j’y ai vu des raisons d’espérer en ces jeunes dont les messages étaient « hautement positifs », emprunts également de gravité et d’un engagement très citoyen et laïque pour comprendre son semblable et s’enrichir des différences.

L’expérience du terrain, au contact et à l’écoute de ces jeunes, peut rendre optimiste et confiant en l’avenir.

ORT-5mars

Car dans les faits, les différences culturelles et religieuses de ces élèves n’entravaient en rien leur vie commune ni la qualité des apprentissages et enseignements reçus, alors même que ce sont des jeunes considérés comme étant en situation de « deuxième chance ».

J’ai aussi pu faire le constat que la qualité des enseignements professionnels et celle des équipes pédagogiques, avec des taux de réussite global e de 80% des effectifs, valident en tout point la possibilité que nous avons de faire évoluer nos jeunes ensemble et que c’est très probablement l’un des facteurs de réussite actuelle de ce centre.

De la qualité des enseignements et apprentissages à la fraternité des élèves et apprentis, nous avons là des réponses concrètes à verser au débat, résultats et preuves à l’appui.